This page has been translated from Portuguese

Au Bout du Conte (2013)

Voici un teaser du film!

Titre original: Au Bout du Conte au bout du-tell-06-03-2013-11-g

Origine: France

Réalisateur: Agnès Jaoui

Scénario: Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri

Avec: Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Agathe Bonitzer, Arthur Dupont,

Enchanteur, magique, lumière, intelligent, amusant et heureux!

Au Bout du Conte est un conte de fées postmodernes concepts graves de travail par la fantaisie.

Avec le droit Cinderelo (oui, même chez l'homme, qui perd ici parce que la chaussure est le «prince»!), Voisin-bad-loup charmante, fée marraine, tante, mère, belle-mère, plastifié, miroirs, horloges, les forêts en plus, le quatrième film de la réalisatrice Agnès Jaoui nouveau co-écrit avec Jean-Pierre Bacri, est un cadeau pour les yeux, les oreilles, et en particulier pour le cœur.

L'impression que l'on obtient est que le duo Jaoui-Bracri un peu amusé lors de la composition de son nouveau film-conte, ne se tient pas les modèles classiques de mise-en-scène.

Avec une esthétique dynamique, ludique, amusant et travaillé aux soins, Au Bout du Conte nous place dans un univers surréaliste, fantastique et pleine de contradictions - également présente dans notre monde postmoderne - par le biais oeuvre tiré de livres pour enfants Plusieurs utilisations de ralenti, lentilles zooms exagérées qui déforment l'image, les assemblées délibérément artificielles et plus encore. Un film qui confronte la réalité et la fantaisie, à tout moment, la raison et la foi, le scepticisme et la croyance.

L'histoire se déroule aujourd'hui à Paris. Laura (Agathe Bonitzer) est une jeune fille riche, romantique, fille d'un puissant homme d'affaires, accusée de polluer la ville avec ses moulins, et d'une mère (belle-mère), obsédé par la beauté et la jeunesse. Otage de votre petit monde de la princesse, à 24 ans, la jeune fille rêve toujours de trouver son prince charmant. Comment fidèle écuyer, elle a une tante-libérale fée, Marianne (Agnès Jaoui), un professeur d'âge moyen du théâtre pour les enfants, qui croit encore en la possibilité de devenir une actrice professionnelle.

Voici une belle journée pour une balle, Laura sait Sandro (Athur Dupont), jeune musicien de classe "râpe", seul fils de Pierre (Jean-Pierre Bacri), propriétaire d'une école de conduite, un homme très pragmatique, sceptique, athée qui ne croit à rien du tout (ou presque!). Un père lamentable qui ne rentre que pour nourrir sa famille et rien d'autre.

Les deux - prince et la princesse - sont à peine visibles et bientôt tomber en amour. Ils commencent à danser, danser, virevolter, une séquence typique (parodie) conte de fées, et d'oublier le monde autour d'eux. L'horloge annonce minuit et il doit se précipiter à la recherche de sa mère, qui travaille jusqu'à minuit dans un bar nommé Licorne. Sans être en mesure d'expliquer quoi que ce soit à la princesse Laura, le prince Sandro s'enfuit et perd de son charme rien romp emballé avec les jeunes sur les escaliers qui montent de la balle.

De là, il est donné le départ pour un film plein de fantasmes et de drames, avec des zillions de références à un grand nombre de contes de fées (Le Petit Chaperon Rouge, Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles, Blanche-Neige, etc.), Mais ce n'est de façon légère et humoristique sur les différentes crises existentielles, vécue par la riche faune de familles postmodernes qui composent notre réalité. Les enfants souffrant somatizando, les adultes tentent de surmonter le traumatisme, la culpabilité, la peur, ou tout simplement désireux de gérer leurs propres angoisses. Et méchants loups qui viennent à travers nos forêts pierres, nous plaçant dans la "fausse route."

Tout cela est accompagné d'une bande son de qualité supérieure, signé par Fernando Fiszbein, et que le film suit parfaitement dans son alternance constante entre le fantasme et la réalité. Fait intéressant, la combinaison de la musique électronique au personnage de Lobo Mau, a joué avec beaucoup de charme par Benjamin Biolay.

En fin de compte, Au Bout du Conte * est un film qui revisite la traditionnelle «Et ils vécurent heureux pour toujours", nous présentant avec une fin heureuse plus adapté à notre conte de fées d'aujourd'hui. Une distraction film de PRA.

* "Au bout du compte» est une expression française qui veut dire "à la fin." Le titre du film est, cependant, «au bout du dire», ce qui signifie, à son tour, «à la fin de l'histoire." Un plaisir simple mot jeu pour un film et de jouer avec ce qui, en fin de compte, est vraiment important dans notre histoire personnelle de chaque journée.

~ Par Lilia Lustosa le 23 Mars 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comme WP Plugin Button par WordPress Templates gratuits