This page has been translated from Portuguese

Tableau Le (2011)

Titre original: Tableau Le

Origine: France / Belgique

Directeur: Jean-François Laguionie

Scénario: Anik Le Ray

Avec les voix de: Jessica Monceau, Larmande Adrien Thierry Jahn, Chloé Berthier, Jean-François Laguionie

Toujours en 2011, la France nous présente un chef-d'œuvre du cinéma. Un film audacieux, magnifiques, un vrai poème sous la forme d'animation!

Après vous nous avez donné "L'Artiste" - film muet et en noir et blanc - dans la première moitié, le film français se délecte de la saison 2011 maintenant avec "Le Tableau": un film d'animation en 2D, sans utiliser la technologie comme arme principale , donne un bal dans de nombreux 3D digne de ce nom.

Poussé par une magnifique musique originale (Pascal Le Pennec) et un scénario hautement philosophique et originale, Jean-François Laguionie nous montre, cette saison de vacances, un film d'art splendides. Le film entier est l'un de l'originalité et la beauté peuvent avoir sur nous, spectateurs, le poète français Pierre Reverdy appelle une journée de «poétique de choc».

L'histoire commence dans un environnement où coexistent trois catégories de personnages: «Toupins" (le tout peint), le "Pafinis" (inachevé) et "Reufs" (croquis). Le "Toupins" se sentir supérieur par son apparence a pris fin et composé de différentes couleurs.

Ils sont, par conséquent, que dictent les règles du cadre, étant également les seuls à pouvoir entrer dans le château, pour assister à leurs danses et leurs belles couleurs.

Dans la sombre forêt qui entoure le château, peinte avec des couleurs sombres et les plus fraîches en direct du "Pafinis" et "Reufs" les personnages de la marginalisation "quadrociedade."

Il arrive, cependant, qu'un "Toupin" - Direction (Adrien Larmande) - va tomber pour une "Pafinie" - Claire (Chloé Bertier) - et de commencer à remettre en question le statu quo de l'image où vous habitez. Parce que le fait d'être plus ou moins peints peints rend quelqu'un plus que d'autres? Qui a dit cela? Sur quelle base?

Et le chef de "Toupins" tente de convaincre tout le monde qu'ils ont été choisis par le peintre. Ils sont les élus de l'artiste, le "tout-couleur", qui composent l'image dans toute sa plénitude et de beauté! Toujours et à jamais!

Ainsi, la Direction a arrêté pour son mépris. Mais s'échappe et finit par être chassé. Avec l'aide de Lola (Jessica Monceau) - un "Pafini» - et Plume (Thierry Jahn) - un "Reuf» - ils briser les frontières de l'image, en essayant de trouver le peintre, seul être capable de rétablir l'ordre et l'égalité dans l'image. Ils croient qu'une fois que tous peints, la paix régnera dans ces régions.

Puis il commence une aventure poétique, dans lequel les représentants des trois "quadrociedade" passera par différents tableaux à la recherche de son auteur.

L'idée du film est magnifique. Les dialogues sont très intelligents, profonds et philosophiques! La question de la relation entre un auteur et son travail est très présent! En dehors, bien sûr, toute la question de la création divine, l'égalité des races, etc, etc, etc. Une mention spéciale au dialogue entre Lola et "Autoportrait" de l'artiste - qui est, incidemment, joué par le Laguionie). Magnifique!

Quant à l'esthétique du film, ses plans sont très beaux tableaux, fauvisme, expressionnisme ... magnifique hommage à Matisse, Gauguin, Picasso et de nombreux artistes du monde moderne!

A voir de film pour tous ceux qui apprécient les beaux-arts, musique, poésie, philosophie et de beauté!

~ Par Lilia Lustosa le 26 Décembre 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser des balises HTML Ces et les attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>